Béa Johnson et le Zéro Déchet

Béa Johnson et le Zéro Déchet

Etant déjà très « écolo » à mon niveau, je me suis intéressée au livre de Béa Johnson « Zéro Déchet ».

Béa Johnson est une française expatriée aux Etats-Unis. Elle raconte son rêve américain, sa vie sans soucis, sa grande maison, son train de vie de folie… et sa prise de conscience d’une vie « vide de sens » selon elle.

Elle explique comment elle a changé son mode de vie « hyperconsommation » à un mode de vie tourné autour du zéro déchet. Sa famille, composée de son mari et de ses deux garçons, produit chaque année 1 seul litre de déchets par an ! My God

Bon, faut dire que selon ses propres mots « Le Zéro Déchet, c’est une obsession »…

Ce livre est plutôt bien écrit, mais difficile à lire longtemps, l’ensemble est plutôt austère composé de 396 pages sans aucune illustration pour égayer un peu, ce qui le peut le rendre « tristounet et ennuyeux » pour certain.

Le point positif est qu’il n’est pas du tout moralisateur ou culpabilisant pour les « débutants » dans cette démarche.

Il est composé de 13 parties :

  • Le style de vie zéro déchet / ses 5 règles et ses bienfaits 
  • La cuisine et les provisions 
  • La salle de bain / Les produits de toilette / bien-être
  • La chambre à coucher et la garde-robe
  • Le ménage et l’entretien
  • Le bureau et le courrier 
  • Les enfants et l’école
  • Les fêtes et les cadeaux 
  • Les sorties
  • S’impliquer 
  • L’avenir du zéro déchet 
  • Carnet d’adresses 

Et une série de questions qui reviennent à chaque partie :

  • Est-ce que cela fonctionne encore ?
  • Est-ce que je l’utilise régulièrement ?
  • En ai-je plusieurs ?
  • Cela met-il la santé de ma famille en danger ?
  • Est-ce que je le garde par culpabilité ?
  • Est-ce que je le garde parce que tout le monde en a un ?
  • Mérite-t-il que je lui consacre du temps à le nettoyer ?
  • Pourrais-je utiliser cet espace pour autre chose ?

Même si certaines pistes sont intéressantes, je ne retiendrais pas tout et n’adhère pas à toutes les théories. Beaucoup de conseils donnés sont déjà appliqués à la maison et résultent juste du bon sens.

Je trouve qu’il y a beaucoup de répétition aussi ce qui devient rébarbatif à la longue.
J’ai apprécié son honnêteté et le fait de reconnaître, que par certains aspects, elle est allée un peu loin dans sa démarche.

Elle donne quelques recettes à retenir (moutarde par exemple…) et d’autres que nous faisons déjà depuis bien longtemps comme les achats d’occasions, les plats faits-maison, bien sûr la cosmétique maison et les produits d’entretien, le compost, le stop pub sur la boîte aux lettres, les dessins des enfants sur les feuilles déjà imprimées etc.

J’ai réalisée, grâce à ce livre, que je peux encore faire mieux sur pas mal d’aspects sans aller aussi loin qu’elle, je ne m’en sens pas capable et j’avoue que le monde dans lequel nous évoluons est difficilement compatible avec tous les conseils mais des efforts supplémentaires s’imposent tout de même.

Malgré les points négatifs, Béa Johnson m’a donné envie de me mettre à coudre mes sacs à pains, mes filets à légumes, de récupérer tous les vieux vêtements pour en faire des chiffons etc…, de me débarrasser de certaines choses inutiles (le gain de temps qu’elle prône grâce à cela a fini de me convaincre). Et oui, éliminons et diminuons le ménage, la paresse prend le pas !!! Bon argument non ?

Bon après vivre avec une seule tenue, un seul pyjama et vivre dans une maison quasi vide ne me tente pas pour autant.

Conclusion : A prendre et à laisser selon l’objectif personnel que l’on se fixe.

Belle découverte pour ce livre qui a remporté un vif succès et qui continu à se faire connaître avec les nombreuses apparitions de Béa Jonhson et ses conférences « Zéro Déchets ». Un bel exemple à suivre avec une certaine réserve pour moi !

 

Sujet: papotages , test