Mon premier savon de Castille « revisité »

Voici enfin des nouvelles de mon savon de Castille…. »revisité »

Il n’est en cure que depuis quelques jours et il faudra attendre encore au moins 4 semaines avant utilisation mais je me suis d’ores et déjà lavé les mains avec une chute.

Il est tout doux, agréable, mousse peu mais rappelons que ce n’est pas la mousse qui lave (les habitudes ont la vie dures…)

Il a une jolie couleur jaune pâle grâce à l’argile jaune incorporé à la « trace » et une odeur plutôt agréable malgré l’absence de fragrance.

Moins il y a d’ingrédients plus le risque allergène diminue….

Une première expérience réussie pour ce savon, d’autres suivront car il peut servir à toute la famille, le prochain sera sans doute à l’argile rouge.

Les vertus de l’argile jaune : adoucissante, purifiante, cicatrisante, et naturellement riche en sels minéraux.

Petite histoire du Castille :

Ce savon est originaire d’Espagne, de Castille précisément, une région où la production d’huile d’olive est importante.

Le savon de Castille existe depuis des centaines d’années. Il est aussi important en Espagne que notre savon traditionnel de Marseille.

A l’époque, on le fabriquait, dans le nord de l’Espagne, à partir de graisse animale. A Castille, on les fabriqua avec de l’huile d’olive.

Bien plus doux et de meilleur qualité que les autres savons, ce dernier s’est donc rapidement fait connaitre à travers les autres royaumes.

L’histoire raconte que sa douceur et ses vertus cutanés lui ont valu d’être très vite adopté par le corps médical.

Il devient ainsi un produit de luxe, prisé par de très nombreuses familles royales.

Depuis, on l’abandonna car il ne correspondait plus aux exigences modernes qui réclament une mousse et une odeur très présente. Dommage, car se savon est très doux et très naturel, je réclame sa réhabilitation.

Sujet: savon